Programme du séminaire « Liberté et cinéma »

LIBERTÉ ET CINÉMA

Séminaire 2014-2016

Université Bordeaux-Montaigne, laboratoire MICA, Axe Médias

Responsable : Yann Kilborne.

Comité d’organisation : Jean-François Cazeaux et Yann Kilborne

Résumé

Ce séminaire a pour objet de confronter la liberté et le cinéma c’est-à-dire d’étudier aussi bien les mises en récit de la liberté et de ses contradictions, que les systèmes de contraintes liés à la nature antinomique du cinéma, aux transformations techniques, aux représentations communes et aux nouvelles pratiques médiatiques.

Présentation

Les liens qu’entretiennent la liberté et le cinéma sont multiples et bigarrés. Liberté et cinéma peuvent en effet être considérés à travers la variété des mises en scène des formes de la liberté au cinéma (liberté morale, liberté du sujet rationnel, liberté psychologique, liberté politique). Il s’agit alors d’examiner quels choix de scénarisation, de cadre, de lumière, de montage, de musique etc. sont déployés pour mettre en avant la tension entre le libre-arbitre et les contraintes qui empêchent la volonté par exemple, ou encore pour mettre en exergue la revendication de droits face à un pouvoir oppressif. Le questionnement autour du couple liberté et cinéma est ainsi l’occasion de s’intéresser de près à la manière dont un film concrétise et met en abyme les antinomies de la liberté.

Mais le rapport entre liberté et cinéma appelle aussi des réflexions sur la tension permanente, constitutive du cinéma,  entre une dimension artistique d’un côté, et une appartenance aux industries culturelles de l’autre : comment le cinéma lui-même se constitue-t-il en forme artistique autonome à l’intérieur d’un système de contraintes techniques, économiques et politiques ? Comment s’exercent les censures, et en quoi consistent-elles ? Comment comprendre la liberté artistique du cinéaste et quels liens peut-on observer entre les trajectoires personnelles et professionnelles d’auteurs d’un côté, et le style déployé dans leur cinéma et leurs sujets de films de l’autre ?

Enfin, l’association de la liberté et du cinéma invite à réfléchir aux limites du cinéma en tant que système déterminé de combinaison d’images, au regard des transformations technologiques (le numérique, s’il libère de la dépendance à des laboratoires et de la dégradation programmée de la pellicule, ne construit-il pas de nouvelles contraintes ou formes d’assujettissement ?), des frontières avec d’autres arts ou pratiques audiovisuelles (où se situe la liberté d’une adaptation littéraire ? Comment un film s’émancipe-t-il du scénario ? Quelle place reste-t-il au cinéma dans le jeu marketing du transmédia ? Comment analyser la liberté d’action du joueur de jeux vidéos ou celle présumée de l’internaute face au cinéma interactif, par opposition à la « passivité » du spectateur de cinéma ?), et des catégories habituellement mobilisées pour appréhender le cinéma (comment des films échappent-ils à la classification des genres en fiction, ou à la traditionnelle distinction entre documentaire et fiction ?).

Ce séminaire entend donc aborder cet attelage de la liberté et du cinéma de manière transdiciplinaire, s’autorisant à faire appel aussi bien à l’esthétique, à la sociologie, à l’économie, qu’à l’histoire ou encore à la philosophie.

Les séances se tiennent sur le campus de Bordeaux-Montaigne, soit à la Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine (MSHA), soit dans le bâtiment H en salle H017 (dit « Le Studio »).

Calendrier de l’année 2014/2015

  1. Mercredi 1er octobre après-midi (14h30-17h30) – Salle 2, MSHA – Jean-François CAZEAUX (Philosophe, Bordeaux) : Andrei Tarkovski : la liberté d’un artiste
  2. Mercredi 12 novembre après-midi (14h30-17h30) – Salle H017 (Studio) : Gérard WORMSER (Philosophe, ENS de Lyon, directeur de la revue Sens Public) : « De deux choses, pas l’une » (J-L Godard)
  3. Mercredi 3 décembre après-midi (14h30-17h30) – Salle 2, MSHA – Jean-Marie TIXIER (ancien MCF Science politique, Bordeaux) : Anarchisme et liberté
  4. Mercredi 21 janvier après-midi (14h30-17h30) – Salle Jean Borde, MSHA – Jean-Pierre ESQUENAZI (PU Info-com, Lyon 3) : Liberté à Hollywood : la machine sociale du film noir
  5. Mercredi 11 février après-midi (14h30-17h30) – Salle H017 (Studio) : Franck CORMERAIS (PU Info-com, UBM) : Du Cinéma de la liberté à la liberté du cinéma
  6. Mercredi 4 mars après-midi (14h30-17h30) – Salle H017 (Studio) – Antoine GAUDIN (MCF Cinéma, Paris 3)  : Les Enjeux formels de la liberté au cinéma

Calendrier de l’année 2015/2016

  1. Mercredi 30 septembre après-midi (14h00-17h00) – Salle H017 (Studio) – Frédéric GIMELLO-MESPLOMB (PR Info-com, Avignon) : Généalogie de la notion de liberté dans le champ du cinéma.
  2. Mercredi 18 novembre après-midi (14h00-17h00) – Salle H017 (Studio) – Claire KAISER (MCF Allemand, Université Bordeaux Montaigne) : Le Nouveau cinéma allemand ou l’expérimentation de libertés nouvelles.
  3. Mercredi 20 janvier après-midi (14h00-17h00) – Salle Jean Bordes (MSHA) – Alain BERGALA (Paris 3 & Femis) : Godard, cinéaste libre.
  4. Mardi 09 février après-midi (16h00-19h00) – Salle H017 (Studio) – Laurent JULLIER (PR, Université de Lorraine) : De la liberté d’aimer les films, y compris de mauvais goût.
  5. Mercredi 16 mars après-midi (14h30-17h00) – Salle à préciser – Guillaume SOULEZ (PR, Paris 3) : La liberté du spectateur.

Les séances ont lieu, tantôt à la Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine (MSHA), tantôt au Studio de l’ISIC (salle H017, bâtiment H), sur le campus universitaire bordelais (ligne B, station de tram « Montaigne-Montesquieu »)

Image à la une : image extraite du film Easyrider (1969), film américain de Dennis Hopper, emblème du mouvement hippie et de l’aspiration à la liberté individuelle.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *